Exabela

Le village traditionnel d’Exabela se trouve à un kilomètre d’Apollonia en direction de Platis Gialos et de Faros.

C’est l’un des plus grands villages de Sifnos. Il commence à Arades (un alignement de moulins à vent) et s’étend vers le sud jusqu’au quartier d’Agia Varvara et à l’église du même nom.

À Exabela, il existe des églises intéressantes comme l’église de la Vierge Marie (Panagia), de Saint Athanase (Agios Athanasios), et du Christ, qui possèdent de remarquables escaliers dans leurs cours.

Exabela est le village natal du poète, traducteur, député, docteur en philosophie et en histoire de l’art, Aristomenis Proveleggios, à qui l’Académie d’Athènes remit la distinction des Lettres et des Arts. Sa maison se trouve dans la rue principale d’Exabela, sa tombe dans la pittoresque chapelle du « Vieux » Saint Nicolas (à ne pas confondre avec la paroisse du village, Saint Nicolas, qui est postérieure), et le buste du poète, œuvre de Yiannoulis Chalepas, dans la cour du lycée de Sifnos à Arades.

Exabela est aussi le village natal de Nikolaos Tselementes, cuisinier célèbre et auteur du premier recueil de recettes grecques, le célèbre Tselementes, dont la première édition remonte à 1910 et qui est encore édité de nos jours. Kostas Markos, lui aussi originaire d’Exabela, a suivi les pas du grand chef et a travaillé comme chef de cuisine au Palais royal, avant de publier dans les années 1960 des livres de recettes (Cuisine, pâtisserie et diététique moderne, Cuisine grecque).

Enfin, Exabela a aussi vu naître le professeur et directeur de l’école Arsakeion, Georgios Vionis (1822-1898), l’aghiographe Ioannis Maroulis (1792-1816) et son fils, le peintre Nikolaos Maroulis, la famille d’industriels Karellas, etc.

Parmi les endroits à voir dans le village, la Tour noire du VIe siècle, d’où l’on communiquait par des signaux de fumée, et un peu plus au sud, la tour de Vrissi, près du monastère Panagia Vrissiani (Vierge de la Fontaine).

Le monastère de Vrissi, le plus important de l’île, mérite d’être visité. Outre son architecture exceptionnelle, il abrite un musée d’art byzantin où vous pourrez admirer une riche collection de manuscrits, d’icônes et d’objets ecclésiastiques.

À Exabela, vous trouverez des épiceries, un restaurant et quelques chambres à louer.